Go to Goa

Publié le par Albane Buriel

Tiens il me reste quelques écrits dans mon cahier...

Après avoir méticuleusement réfléchit, je me suis décidée... Je voulais la plage paradisiaque... Kerala, à la pointe de l'Inde ou Goa réputée pour ses plages invitant au farniente. Goa est très touristique et comme je voyage seule... Il est préférable de faire bronzette et prendre un bain parmis les touristes et surtout les indiens "habitués".

a

Après avoir pris mes billets et m'être galérée à la gare... je me fais inviter dans le bureau du responsable de la gare avec biscuits et sourire... Ouff! Puis, il m'accompagne jusqu' à mon train, mon wagon et finalement ma couchette. Ah, super, je suis tout en haut! Je regarde autour de moi... que des indiens, oui mais que des indiens... pas de femmes. Je me la joue discrète, un simple "Hello" , je lis quelques pages de la "Cité de la Joie" et apperçoit des cafards sur la banquettes de mon voisin...Ah..il y'en a là et PAF! J'aurais de la compagnie cette nuit. Je me couche, il est plus de minuit. Ahh... je veux dormir, le musulman avec sa toque ronfle comme un bufle... Pire, je ne peux pas dormir et ça m'énerve, je fais du bruit pour le réveiller... Même pas! Même avec mes écouteurs aux oreilles... impossible. Quelques minutes plus tard, trois jeunes arrivent dans la sleeper class', ils parlent tellement fort que le ronfleur se réveille... Il n'ont probablement pas compris pourquoi je leur ai lançé un "Thank you" à leur arrivée!...
IMG 5600
Réveil tardif malgré les vendeurs ambulants, "Tchaî", "Coffee", "Puri", "Water bottle"... Je prend un café puis je vais
fumer un bidi à la porte du wagon, les pieds et le visage à l'air pur. Le paysage est magnifique [...]. Entre terre ocre, virant sur le rouge et les champs d'un vert clair intense à portée de vue... Les palmiers, bananiers, cocotiers et autres arbres qui plantent le décor exotique mettant en scène les quelques oiseaux aux couleurs vives qu'on apperçoit à notre hauteur ... J'observe toujours à la porte...quelle sensation agréable... C'est ça la liberté!

Les toilettes viennent juste d'être lavées, ça sent presque bon! Toilette rudimentaire tout de même. Je grignote sur le quai de gare, répond aux nombreuses solicitations des hommes, qui malgré leur aisance à me demander de quel pays je viens, restent polis et n'insistent pas. Bon biensur, ils regardent encore et encore... Des fois tu as envie de leur faire un BOUHH... :) Malgré que les regards pèsent, je m'y suis faite... Ben oui, si on leur lançe un "Why you look at me?!" ou "Don't look at me", ils ne comprennent pas! Et même d'ailleurs, si je leur disait ces mêmes mots dans leur langue ce serait la même chose. Il y'a dans leur regard, pour la plupart, juste de l'admiration et de la curiosité.

Une seconde nuit passée dans le train... dormi comme un bébé bercée par les mouvements répétitifs... Shampoing improvisé dans les latrines du train, fumage de clope toujours à la porte du train et Tchaï à gogo avec les vendeurs ambulants. Mes voisins sont des crèmes. Et encore une fois, j'aurais éviter les vols, pour l'instant...
Je regarde le paysage encore, et je veux simplement prendre le sable rouge à pleine main, de mettre mes pieds nus dans les flaques, de m'asseoir sur les rochers pour admirer les falaises et montagnes qui cadrent le paysage. J'ai envie de m'approcher bien plus de ces enfants qui vont à l'école dans leurs uniformes blanc et bleu, j'ai envie de m'approcher bien plus de ces paysans que je vois dans les champs...
q-copie-1.jpg
Arrêt à Hospet (Hampi... Site archéologique reconnu), quelques masses de touristes en plus... Je m'asseois cette fois au "rez de chaussée" de ma banquette... Je suis tout en haut, il y'a trois étages de banquettes, mais tout en haut on peut que s'allonger, c'est pas toujours pratique... Quelques minutes après Hospet, le paysages se modifie encore...
Tournesols, champs de terre, tournesols encore et encore que les paysans ramassent. Petites bosquets touffus, terre orangée... Temples hindouistes en plein milieu de tout... Et tout ces paysans retirants, recoltant, diffusant les engrais, arrachants, plantant, irrigant... à la force de leurs bras et aussi de leurs animaux...

Alors qu'hier, je me trouvais en plein milieu de la verdure luxuriante avec de nombreuses rizières innondées, aujourd'hui dans les hauteurs du Karnataka, c'est plus sec, plus rocailleux. Ici, ni bananiers, ni cocotiers mais petits arbres poussants en largeur. Les cultures ne sont donc plus les mêmes. Tout est plat, maintenant on voit à plusieurs kilomètres devant soi. Ah! des cerfs, ici ils ne semblent craindre personne, effectivement il n'y a personne...! Et ces superbes attelages du buffles trainant les carrioles et outils de labourage!

w.jpg

A suivre... (Oui il y'a encore des notes dans mon cahier...!)

Commenter cet article

francis 13/03/2010 22:53


jolie, la photo des deux trains ;-)


ana 13/03/2010 20:18


coucou albane : connais tu le SHIS une ong de kolkata, je parraine une demoiselle prabhati alors c'est super de pouvoir te suivre !!!
svp : encore !!!!